Superstitions

Les Porte-bonheurs



Le trèfle à quatre feuilles


Ce fut l'extrême rareté des trèfles à 4 feuilles (un trèfle n'en possède que 3) qui les rendit sacrés aux yeux des druides adorateurs du Soleil (200 av-JC). Il est considéré, dans la civilisation occidentale, comme un porte-bonheur.
Selon la légende, chaque feuille du trèfle représente quelque chose. La première feuille est pour l’espoir, la seconde est pour la foi, la troisième est pour l'amour, et la quatrième feuille est, naturellement, pour la chance.

Anecdote:
Il existe des collectionneurs de trèfles à 4 feuilles ; on les nomme des Ultratrifoliophile!


La coccinelle


Au Moyen-âge, la coccinelle était déjà qualifiée de 'bête à bon Dieu'. Pourquoi ? Mystère ! En tout cas, si une coccinelle se pose sur vous, c'est un signe de chance. Comptez les points noirs qui piquent le rouge de ses ailes : Autant de mois de bonheur en perspective !

Anecdote :
Une histoire raconte qu'un homme aurait été gracié de la peine capitale, au Moyen-âge, par son roi.
Au dernier moment sur le billot du bourreau, une coccinelle se posa sur son cou. Le roi crut en un signe divin et gracia alors le prisonnier.



Le fer à cheval

Le fer à cheval doit son succès à plusieurs choses. D'abord il est en fer, métal qui protège des mauvaises influences et du malheur. Ensuite, sa forme, rappellerait la lettre C, initiale du Christ, ou encore le croissant de lune, symbole de fertilité et de chance.

Anecdote :
Pour bénéficier de ses meilleures influences, il faut le recevoir en cadeau ou mieux, mais plus rare, surtout à notre époque, le trouver par hasard sur son chemin.




Etoile filante

Si l’on voit passer une étoile filante dans le ciel, il faut faire un vœu, il sera réalisé ! Cette superstition est considérée comme l’un des principaux signes de chance. On ne connaît pas l’origine, sûrement à cause de la beauté du ciel, la rareté et la vitesse des étoiles filantes.



Copyright 2009, tous droits réservés - Informations Légales